Cabinet

Créé en 1997 par Christophe Thevenot, le cabinet THEVENOT PARTNERS exerce les diverses missions de l'administrateur judiciaire. Sous l'autorité des tribunaux, le cabinet a ainsi traité les difficultés de nombre d'entreprises, de petite taille et d'envergure nationale ou internationale, tant dans le cadre d'accords amiables constatés ou homologués que dans le cadre de plans de sauvegarde, de redressement ou de cession.

Structurant son action grâce à une équipe d'une trentaine de professionnels – dont les 6 administrateurs judiciaires Christophe Thevenot, Aurélia Perdereau, Bertrand Manière, Jonathan El Baze, Vincent Gillibert et Hélène Charpentier –, THEVENOT PARTNERS est implanté à Paris, Nanterre, Nantes, Marseille, Aix-en-Provence et Manosque, suite au rapprochement de la SCP THEVENOT PARTNERS et de la SCP GILLIBERT & Associés au sein de la SCM THEVENOT PARTNERS.

Notre équipe, autour de ses six administrateurs judiciaires, apporte ses compétences transversales aux entreprises qui lui sont confiées dans un esprit d'indépendance, d'efficacité, d'humanité et de consensus. Cet état d'esprit nous a conféré au fil des années une expérience reconnue dans la prévention des difficultés et la recherche permanente, dans les procédures collectives, de l'adhésion des dirigeants aux solutions préconisées.

Dans les procédures de sauvegarde et de redressement judiciaires, les honoraires du cabinet sont fixés par les tribunaux qui le désignent, en conformité avec la tarification établie par le décret n°2016-230 du 26 février 2016 et l'arrêté du 28 mai 2016. Nous tenons à votre disposition sur simple demande une grille de calcul permettant de simuler le montant de ces honoraires.

Dans les procédures de mandat ad hoc et de conciliation, les honoraires sont librement fixés. Nous proposons alors une convention d'honoraires au visa du magistrat qui ouvrira la procédure. C'est ce magistrat qui fixera ensuite, en fonction de la convention initiale, la rémunération définitive du cabinet.

Dans les autres mandats (administration provisoire de société, médiation, séquestre amiable ou judiciaire, conseil et consultation), les honoraires sont arrêtés avec le mandat c'est à dire, selon le cas de figure, par les parties, par le conseil d'administration, l'assemblée générale des associés ou par le magistrat.

Enfin, dans les mandats civils, les honoraires sont fixés par le magistrat en fonction des diligences accomplies et de l'arrêté du 8 octobre 2015 pour les mandats ad hoc et administration provisoire de copropriétés en difficulté.